Trail des Forts de Besançon, la dernière bataille

Publié le par Mamanpat

La  stratégie 

Plutot simple : gagner un maximum des 4 batailles - Trail des Cabornis, Lyon Urban Trail, Ultra Boucle de la Sarra, Trail des Forts du Grand Besançon - pour arriver avec un gros avantage physique et mental pour la lutte finale du 1er juin où l'adversaire sera de taille avec ses 105 km et ses 3 600 m de dénivelé.

 

Le Trail des Forts de Besançon souffle ses 10 bougies

Pour sa 10ème édition, le Trail des Forts de Besançon, aujourd’hui la plus importante épreuve nature de l’Est de la France, affiche de nouvelles ambitions. Le caractère de ce trail atypique sera encore accentué pour la 10ème édition le 12 mai 2013. Trois nouveaux parcours de 46, 26 et 16 km s’élanceront désormais du centre-ville historique de Besançon, avec un nouveau site départ/Arrivée sur la friche industrielle de la Rodia, au bord du Doubs. L’ensemble des coureurs auront accès à la célèbre Citadelle et le grand parcours proposera même de relier l’intégralité des 7 forts du 18 et 19eme siècles qui protègent la cité Vauban.

Ville verte par excellence, Besançon propose ainsi un trail unique par ses traçés techniques et ses escapades historiques au cœur des fortifications inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, véritable régal pour les yeux et les sens. 2 500 coureurs sont attendus à cette édition anniversaire. A essayer d’urgence !

 

 

L’opérationnel

- Une souveraine invitation pour cette 10ème édition, reprise par mes amis Extra boys.

extrasports-square.jpg

 

- Un char rutilant conduit par monseigneur Arthur où s'installent les soldats Chloé, Alex et Mamanpat et où sont distribuées les munitions.

375053 10151446894539503 84924461 n

 

- Discussions stratégiques arrivés au QG avec les commandants en chef (Aval Fort, pack de papiers toilettes, la friche innondée les clés du camion perdues, les douches bancales...).

945297 10151446903964503 919977329 n

 

- Un QG dénommé friche, bien camouflé au sein d'un vieil entrepôt et aux tags très ressemblants au parcorus du combattant du lendemain.

247598 10151446899289503 1525437 n

 

- Une bonne couche (hotel Ibis) et une bonne ripaille (enfin une assiette de tagliatelles à la truite fumée de la région... S'est fait la male la truite !).

- Une première tentative de l'ennemi avec injection de virus dès l'avant veille de la bataille (réveil le coeur au bord des lèvres, mal au bide, la gerbe...)

 

 

La tactique


942972 10151448277329503 70770903 n

Une armée soudée !


  • Action « calibrage » 

Les troupes sont lâchées à 7h45 ce dimanche 12 mai, sous un ciel gris mais encore sec. la citadelle Vauban se dresse fièrement au dessus de nos têtes et se targue de cette grosse masse noire derrière elle alors que nous l'observons avec inquiétude. D'entrée il faut grimper, relancer, un peu bouchonner aussi. On est vite plongé dans l'ambiance du parcours. Je prends le rythme d'un bon petit soldat laissant filer mes compagnons d'armes masculins et perdant de vue Chloé.

 428439 10151576715709284 1173522502 n

408490 10151448284219503 1977342044 n

 


  • Action « défense stratégique »

Quelques coureurs s'accrochent à mes foulées et entament la discussion mais je ne divulguerai pas ma stratégie. La volée d'escaliers qui arrive est longue et dure ? Feindre la surprise et n'en faire qu'une bouchée, moi les escaliers, je leur rie au nez !

969046 10151439803013230 56294773 n

Qui m'aime me suive !

 

Après 3 batailles et plusieurs semaine de préparation, soldat Pat n'est pas en première ligne, loin s'en faut. Mais les jambes répondent présentes malgré un peu de lourdeur et la tête est toujours aussi vaillante ! 

Une tentative de déstabilisation a lieu après environ 45 mn de course et ce pendant bien 2 heures : la masse noire se déverse en une pluie plus ou moins fine. Heureusement le bouclier coupe-vent fuschia est une arme redoutable pour n'etre ni trempée ni congelée !

Les troupes s'étalent rapidement et avec le profil version montagnes russes, plus aucun repère sur les positions. Je me retrouve déjà parfois seule durant les 20 premiers kilomètres et cela est appréciable pour deviner un éventuel ennemi au détour d'une bosse...

 

  • Action « camouflage »

La deuxième tentative de l'ennemi apparait d'ailleurs après quelques vieilles pierres - des forts déjà pris il y a bien longtemps - effet de la première ayant lessivée les lieux ces dernières semaines. Le terrain est détrempé, collant, gluant, envahi par la boue !

934866 10151448285589503 2055685572 n

L'opération devient difficile pour les soldats de bitume ou de terre sèche comme moi. Ca glisse, ca dérape et bien évidemment le terrain est loin d'etre plat... Faut quand même assurer, point de lutte finale en ce jour mais juste une bataille. Il faut donc rester entière pour the D day et ne pas risquer la blessure !

Soldat Chloé d'un pas plus assuré et n'ayant pas peur de salir son fessier, me récupère dans une première interminable descente. Ca tombe plutot bien, elle a la gniaque et est en pleine forme alors que je me dis que la route va etre longue dans ces conditions. Je glisse dans ses traces et surtout perfectionne mes technique des déplacement en milieu sauvage, utilisant toute végétation pour éviter chute, gamelle, voltige en tout genre. Me voilà experte dans l'art de progresser telle Jane suivant son beau Tarzan... Euh, il est où Tarzan d'ailleurs ?

 946945 10151448284949503 1344472035 n

Ici, atelier ski sur boue !

 

  • Rétroaction 

Quand nous pouvons enfin de nouveau nous déplacer à découvert, je reprends les commandes et imprime le rythme, en relance aussi bien en faux plats montants que sur les portions roulantes. Les passages "cantine" sont plus qu'express, un verre d'eau, un TUC pour soldat Chloé mais au pas de course.

933964 10151448282499503 1504413302 n

Le parcours est hyper varié et offre des points de vue magnifiques et originaux si bien que nous ne voyons pas le temps passé et faisons fi des pièges installés par l'ennemi. Rien n'entache notre mental et notre envie de gagner cette bataille. Rien ni personne ! Car au bout de ce chouette single - boueux est-ce utile de le préciser - nous tombons sur le dernier ravitaillement, celui du 35ème km.

Heureux et fiers comme pas 2 les p'tits soldats de voir du renfort à saluer après avoir été encouragés par les commandants génétiques de Chloé ! Mais là on nous dit "c'est terminé" !

Cette information ne m'avait pas été communiquée et n'est pas dans mon plan de bataille. je ne la comprends pas, demande de quoi on me parle et voilà qu'avant même avoir obtenu la réponse, on nous dépouille de notre matricule !

Cette attaque est sournoise mais ne fera que décupler la rage de vaincre ! Fallait pas énerver Mamanpat !

935247 10151448276309503 370182494 n

Force rose !

 

  • Action « affrontement des forces vives » 

Chloé se transforme en commandant chef et me donne une nouvelle mission : "soldat, tu as les jambes pour relancer, moi ça devient juste mais je vaincrai ! Plus de pitié, cannone, mitraille et reprends un maximum des troupes ennemies pour prouver notre valeur !"

944357 10151448281419503 173310870 n

J'accepte ma mission au pied d'une bien glissante montée. Un soldat est en vue, je n'en ferai qu'une bouchée et me voilà mains sur les cuisses à pousser et canarder. Et de 2, et un groupe de 3, encore 1 et aussi 4 féminines...

 

  • L’art de la tromperie : les pucés repris n’ont rien compris !
  • 

 249196 10151448275204503 1557200179 n

L'était en embuscade le soldat Pat ! Et c'est pas moins de 20 pucés ui auront fait les frais d'un des leurs trop zélés ! Une stratégie n'est pas un jeu de hasard, ça se réflechit, ça se construit, ça s'élabore, on y affecte les bons moyens aux endroits stratégiques ! Un seul rouage grippé, un maillon faible, un équipier qui pête un cable et l'objectif ne peut être atteint ! Et sur du long cours, mieux vaut être resistant et patient faut pas croire que les autres le seront moins que vous ! 

 

  • Vaincre sans combattre... 
Napoléon pensait qu'il vallait mieux que cannoner pour avoir l’ennemi et non pas seulement jouer de ruse comme Sun Tzu ! Mais un savant mixe de ces 2 grands stratèges et hop, la panthère rose se faufile et mitraille !
Et mes jambes sont en accord avec ma tête, elles ont des ressources qui me permettent d'avaler ces derniers 8 km avec un gros passage boueux, une montée raide et boueuse dans la dernière "colline avec les sapins", la montée bitumée à la citadelle et quelques volées d'escaliers.
Mon allure à ce stade de la course surprend et pour cause ! "Poussez-vous, j'suis énervée !" (tiens ça me rappelle quelque chose ça...)

1 heure. C'est le temps qu'il m'aura fallu pour mener à bien ma mission avant de retourner chercher mon fidèle soldat. C'était le deal, je file mais je reviens te chercher, une vraie unité à nous 2 !

Et c'est main dans la main que je franchis une seconde fois la ligne d'arrivée avec Chloé. Pour elle c'est une réelle victoire !

IMAG1499.jpg

7h45 et 5ème SF ! ;-)

 

  • Négociation 

Plus de matricule à l'arrivée ? Pas de souci, avec le mitraillage réalisé des pucés et une identification facile à démontrer, soldat Pat sera reconnu (oui bon y'a pas de mal, même à Besançon le chrono m'interpelle pour me demander si je suis bien Patricia Bonhomme du team Brut de Fleurs !) et son échellon noté ! Même pas eu besoin du commandant chef pour validation !

7h25 faut dire pour venir à bou(e)t de cette bou(e)lversifiante bataille !

 

 

Victoire !

Mais on l'a eu ma Chloé ! Et tu as un mérites fou petit soldat à tout juste un an de course à pied !

179549 10151446896994503 614301752 n 

Alors, qui c'est qui a gagné la bataille hein ?!

183190 10201144181996867 177604552 n

Eh eh ! Lugdunum !!!

Chloé (7h45), Arthur (6h25), Alex (5h47, chapeau !) et Mamanpat (7h25), au rapport !

Gaaaarde à boue !

 

UTCO, prend garde à toi !


Tous les résultats sur le site du Trail des Forts du Grand Besançon ainsi que les photos.

 

Et à lire sur Génération Trail, le compte rendu avec de bine belles illustrations de Gabriel Vieille (et peut-être une séléction subjective de l'ami Fabrice ?  )

 


 

Spéciale dédicace à Chloé : j'ai attaqué ma première semaine de plan UTCO avec les Cabornis et 9 derniers kilomètres à coacher la miss et pour cette dernière bataille, plus de 15 km à ses côtés et les 9 derniers pour notre amour propre de filles un peu fêlées !

Merci Chloé, tu m'auras bien accompagnée sur cette prépa, sans oublier avec les 4 rendez-vous Brut de Fleurs prépa LUT, le LUT et l'UBS !

Publié dans Les compétitions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article