SaintéLyon 2010, J-13...

Publié le par Mamanpat

... incroyable, dans 13 jours c'est the big one !

Celui qu'on attend et qui normalement devrait être si long à arriver.

Mais que neni ! Les jours filent aussi vite que le premiers d'un 10 km ! (ceux du Jogg'iles m'ont fait siffler les oreilles en me doublant sur la fin du 31 km ce matin !).

 

Le gros bloc du plan d'entraînement prend fin aujourd'hui avec une dernière sortie de 3h10 programmée.

 

La semaine a été professionnellement plus que chargée et une séance (au seuil) en a fait les frais. Sans regret à vrai dire, je pense que physiquement cela n'était pas du luxe et de toute façon, j'ai un peu zappé ce type de séances pour ce plan STL.

La prépa marathon a été bénéfique de ce côté, j'ai conservé le fractionné court et ma vitesse se porte plutôt bien pour un objectif comme la STL.

 

Cette semaine a donc été plutôt "musclée" !

 

Mardi 16 novembre : je monte sur mon vélo de salle pour mes 40 mn en danseuse. Le taff du moment me fourni une bonne excuse pour un défoulement complet et j'évacue tout ce que ma tête engrange en m'acharnant sur les pédales et une molette bien poussée sur le + ! Voilà longtemps que je n'avais pas fait une telle flaque sous le vélo !

 

Jeudi 18 novembre : le premier qui m'empêche de faire ma séance (et mon boss a failli !) je le mords ! 53 mn sur les pentes de Fourvière et surtout un nombre incalculable de marches dans la montée Nicolas de Lange ! Bien fait mumuse Pat ! 300 m D+ au final et les mollets qui tirent bien !...

 

Samedi 20 novembre : j'ai un besoin fou de faire du travail en côtes et surtout ça m'éclate ! Je retourne donc sous Pérouges et enchaîne 10 belles montées pour 330 D+ en 1h03. Les jambes sont un peu lourdes l'am après ces séances !

 

Dimanche 21 novembre : c'était bien passé l'an dernier alors je me recolle aux 31km du Jogg'iles (30 l'an passé d'ailleurs). Pour être sûre de faire au moins 3h15, je me fais tranquillou 20 mn avant le départ et me mets en place à peine 10 mn avant le top dans l'aire de départ où je retrouve quelques kikous, m'dame artich et la princesse des Brut de Fleurs Alex.

Pas envie de taquiner le chrono de l'an passé, juste le volume. Après la première boucle de 10 km (passée en 1h01), je me prends au jeu du "vous ne me passerez pas, je vais te rattraper, tu m'énerves à t'arrêter et repasser" et j'allonge un peu en me disant que du coup ça me recalera sur un compte rond de 10 km/h de moyenne. Y'a pas, je suis pourrie de l'intérieur pas ce démon de la compétition ! J'avoue que les sensations sont plutôt bonnes, même si les jambes ressentent cette semaine musclée !

Le 15ème passe ainsi en 1h31 mais j'ai un décalage au gps de 600 m. Les indications des bénévoles sont hyper précises ceci dit !

Au 20ème, après avoir enfin lâché le "j'te double, j'marrête, j'teredouble" je me décide à caler le mp3 sur les oreilles, finalement surprise de ne pas en avoir ressenti le besoin plutôt. Mais cette longue ligne droite en single boueux le long de l'autoroute est lassant. C'est un peu plus loin que le 15 et le 31 se rencontrent et que j'aperçois les geolettes de "Courir pour toi". J'en aurai à quelques reprises la chair de poule, et le sourire d'une des demoiselles avec ce regard complice échangé restera gravé longtemps. Quelle bonne humeur et que d'hilarité dans leur abnégation !

Les derniers km sont sans surprises, longs sur la fin de la boucle du 10 km, avec ces panneaux indicateurs tous les 1000 m bien longs à venir. Mais l'allure est là, les ischios et les fessiers tirent un peu mais me laissent une très grande marge de manoeuvre ! J'allonge sans mal le dernier kil et m'offre le luxe d'un dernier 500 m en accélération porgressive avec le dernier casse cul tout sourire au taquet ! 3h06 pour boucler ces 31 km, tout pile 10 km/h de moyenne. Que demander de plus ?!

Avec la petite recup en trottinant jusuq'à la voiture, me voilà créditée de 34,3 km et 3h30 pour cette dernière grosse séance !

Rassurée pour la distance et aussi sur l'allure Mamanpat ! Mais je n'étais pas inquiète outre mesure !

 

 

Allez, maintenant on décroit vers le repos !

Publié dans L'entraînement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamanpat 27/11/2010 14:40



@ Chti si grand : par le pouvoir du crâne ancestra, je détiens la force toute puissante !!!!  ;-)


@ Arthur : non j'y vais le coeur léger, le sourire aux lèvres et sans l'écume !



Arthurbaldur 26/11/2010 14:11



Si avec tout ça, t'arrives pas à passer les 7h30, c'est que vraiment ... qu'il faut que tu viennes avec nous et pas en 2022 ! Bon j'espère que t'as un peu la pression, que tu sens monter la
fièvre de la compétitrice ...


T'as penser à prendre les chaines, la doudoune, le poil à mazout ? On va se cailler grave ! A très bientôt.


 



chtigrincheux 24/11/2010 05:46



Ne reste qu'à forger le mental ,bien le façonner le rendre à l'image de notre identité interne ...


Que la force soit avec toi ......