La vie en rose !

  • : Mamanpat
  • Mamanpat
  • : Optimisme délirant et pragmatisme à tout épreuve ! Quand le sport rime avec pinky hobbie d'une maman neo quadra !

Ma face dans le livre

Profil Facebook de Patricia Bonhomme

Ils me soutiennent !

logo solis culturae

 

logo-generation-trail.jpg

A ne pas louper !

180 13

La 180, off diurne pour rejoindre la célèbre SaintéLyon nocturne !

Au final, une bétîse entre amis de 150 km et 3900 m D+ !

stl-2013.jpg

Marque de fabrique by Mamanpat

Luisandre 24 05 10IMAG031513124212-copie-1IMAG0235IMG_4186.jpgDSC00448.jpg

pat.jpgimg_2368.jpg012008122358.jpgIMGP4284-copie-1.jpg

rdg260.jpg000_2004.jpg

 

Enjoy !

13806205

IMAG0260

P1010549.jpg

Cabornis 2012 Couettes couettes

IMAG1090

FdMO 2013

P1040279

 

 

 

Mardi 13 mars 2 13 /03 /Mars 20:37

Première participation marquante à ce trail réputé des Monts d'Or en 2008... Comment oublié cette édition ?

Premier "vrai" trail après ma première SaintéLyon, fleur au fusil... Aie !

Hommage à Lolo, kikoureuse partie trop tôt... Putain d'camion...

 

C'est donc avec une certaine émotion que j'arrive ce dimanche 11 mars à Chasselay, lieu de départ devenu désormais fixe du Trail des Cabornis. Un air de printemps règne, comme en 2008...

L'excitation se fait sentir : premier dossard pour 2012 et premier dossard depuis la SaintéLyon 2011. Des changements dans l'entraînement, j'ai hâte de savoir... Et puis retrouver tous les potes, ça va booster !

A peine descendue de voiture que les visages connus défilent ! Pierro kikoureur puis Michel et Bicshow me saluent en faisant retentir les klaxons ! Dans le gymnase, c'est déjà l'effervescence et la super équipe de bénévoles s'agite ! Je retrouve Caro, JC, Jean Paul, le papa de Lucie...

Je récupère mon dossard et retourne au lointain parking pour me mettre en tenue (ça fait un petit réveil musculaire !).

Allez, les couettes sont en place, la puce et le port gourde également, je retourne au départ en trottinant en guise d'échauffement cette fois ! Et puis mieux vaut ne pas trainer, une petite bise s'est levée ! Et en parlant de bise, y'en a à faire ! Je retrouve une belle brochette de kikous et la bonne humeur est de mise dans le peloton en attendant le top départ !

avant-depart.jpg

Au chaud en attendant le départ : Fulgurex (Reynald Bégin), Bicshow (Stéphane Chassignol), Tigi (Thierry Grajdura), mimisoso (Michel Sorine), Arthurbaldur (Jean François Cuinet), Pat, Arcuslaz (Laurent Collomb), Langevine (Karine Lhériau), Bernard

P1050672

On y va dit Bertrand, on y va ?!!!!

 

Cabornis-2012 4224

Tounik et Pierro (sur le 40) et ma Karinette (sur le 10)

 

Cabornis-2012 4225

Et Bertrand !

 

Et c'est parti pour le show !

Mes couettes virevoltent et la troupe traverse Chasselay en faux plat montant, d'entrée de jeu ! Mais le jeu on le connait - enfin moi oui ! - c'est digne des montagnes russes !

P1050674

Quelle goût du risque ! Départ en sens interdit !

 

Rapidement je perds mes compagnons du départ : Arthurbladur, mimisos, blob, fulgurex, tounik qui pourront ainsi éviter les bouchons - lyonnais - de rigueur dans les passages toujours aussi escarpés par lesquels nous font passer les organisateurs !

Parlons-en d'ailleurs de ces derniers : souriants, joyeux, affublés de perruques rose fluo et encourageant allégrement "Allez Brut de Fleurs !" à mon passage ! Merci et bravo à l'équipe des Gônes Raideurs !

Je ne saurais trop dire les lieux remarquables par lesquels nous sommes passés, ne maîtrisant pas la carto du coin, mais j'ai le sentiment qu'on nous fais tourner en rond et qu'on cherche à nous semer !

Le moindre passage technique délicat nous vaut de petits bouchons successifs, bienfaisants pour certains pour récupérer, agaçants pour d'autres qui essaient de se faufiler (un peu tard pour jouer le podium non ?) et surpernants pour moi qui pensais que ces ralentissements avaient été maîtrisés. Mais bon, c'est ça quand on évolue dans le mou du peloton ! A chacun sa maîtrise et ses difficultés qui bloquent vite la petite troupe qui vous suit sur les talons !

Par là une main courante pour un raidillon glissant, par ici un escalier étroit en pierre, et une pseudo escalade sans piolet, et une grosse racine d'arbre sur un single en devers et j'en passe et des meilleures !

Cabornis-2012 4238

On ne regarde pas en bas mais surtout bien où on met les pieds ! Ne surtout pas glisser !

Cabornis-2012 4235

      L'avantage des bouchons : se ravitailler !

 

Cabornis-2012 4233

Le pourquoi du nom de ce trail : passage sous cabornes !

 

P1050683

Et pourquoi ne pas passer au sein de la Roche percée plutôt que de la contourner ?!

 

Cabornis-2012 4242

Des escaliers pour préparer le LUT !

 

pat

Qu'est-ce qu'on se marre ! 

 

P1050678

Mais on court aussi parfois ! Quelques portions salavtrices nous permettent de dérouler et de faire remonter un chouilla la moyenne horaire !

 

P1050706

THE cerise sur le gâteau, la suprise de la course (des 3 parcours), THE mur à tout juste 3 kilomètres de l'arrivée, alors que sur notre droite nous entendons l'echo de la sono dans l'aire d'arrivée... Des tueurs de fibres musculaires ces organisateurs !

 Ce dernier mur avait des airs de tests : en haut, les jambes sont en coton et il faut attaquer une longue descente hyper technique pleine de cailloux ! Ouf, dur dur, les cuisses couinent un peu et il faut rester très vigileant pour éviter la chute. J'essaie de rester au contact de Bertrand, retrouver environ 5 km plus tôt au détour d'une pause technique.

Cabornis-2012-Couettes-couettes-copie-1.jpg

Une fin de course que nous décidons de partager avec plaisir, une fois n'est pas coutume !

 

Stop le show mais le chrono ?

Il répond pleinement à mon objectif, à savoir moins de 3h30 et le plus proche possible des 3h. En 2009, j'avais bouclé ce même parcours (enfin le 23 km avec un profil similaire mais pas la même boucle !), en compagnie de Bertrand, en 3h51. Je me vois créditée de 3h16 et je suis plutôt très satisfaite pour ces 23 km et 1300 m de D+.

Côté course :

- Je voulais travailler le rythme un maximum en courant autant que faire se peut en montées : j'ai couru toutes les montées qu'il était possible, alterner marche et trotinnette sinon et marcher dans les murs. Objectif atteint ! Y'a plus qu'à courir pour de vrai en montée et ne pas ramper !!!

- Puis vérifier que le suivi du coach commence à porter ses fruits : relances impeccables sur les 23 km ! Objectif atteint ! J'ai même un concurrent qui s'est accroché à mes wings pour profiter de mes relances (l'ingrat m'a posée à même pas 2 km de l'arrivée !).

- Je voulais avoir une vitesse supérieure à ce que j'ai l'habitude d'atteindre sur portions roulantes : plus de 12 km/h dès que je pouvais allonger la foulée. Objectif atteint !

Par contre, je suis non pas déçue mais suprise du classement qui me relègue à la 30ème place féminine/ 47 classées. En 2009 j'étais au milieu de classement, le niveau monte ! Ceci dit je suis 8ème V1F/16, c'est mieux que si j'étais encore SF...

 

Les bonus

Bonus malus : ben oui, voilà, il fallait bien que ça arrive, première course vétéran femme... Pas encore 40 ans qu'on me colle déjà l'étiquette d'une vieille... Pfiou...

Le rigolo : un concurrent que je double au premier croisement de route "hola ces couettes qui s'agitent, ça m'existe ! Je suis en train de tomber amoureux". Nous passerons les 20 km suivants à nous doubler et redoubler avec son pote et à déconner plein pot. Deux grands balaises supers marrants qui s'inquiétaient de savoir où était la couette, la copine pour finir par un "t'as grave la patate pour une femme de 65 ans !". Je les perdrais au dernier ravito mais ne manquerai pas le bisou à l'arrivée !

Les potos : ce que j'apprécie certainement le plus dans le trail, c'est de partager ces moments sportifs avec des coureurs ayant les mêmes valeurs. Du coup on a son petit cercle, enfin pas si petit, il paraît que je connais tout le monde !

P1050668

Mais que manigancent-ils les 2 compères ?

Donc je cours accompagnée, je rencontre des bénévoles connus tout le long du parcours, je suis encouragée par les Gônes Raideurs dont une des Bruts de Fleurs fait partie, je suis mitraillée par mon shooteur préféré (Photogone), je peux embrasser le célébrissime speaker de la SaintéLyon et du LUT (Eric Garcia) et obtient la promesse d'un futur bisou à la STL (et parler au micro !), je partage et papote tranquilou après la course en faisant des plans des futurs échéances, je vois arriver celui qui d'habitude me fait courir (Michel, mister chef LUT, STL et le nouveau Grand Trail du St Jacques), bref...

P1050707

Alors ça fait quoi d'inverser les rôles mimi ?!

 

Si je vous dis que je me suis régalée vous me croyez ?

P1050714

Oui ok en effet, j'suis pas la seule dans ce cas !

 

Bon finalement c'est pas si terrible de passer vétéran et puis avec mes couettes, hop ni vue ni connue j't'embrouille !

 

Crédit photos : Blob, Arthurbaldur, Fulgurex, Yanshov

Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés