Ca va Ceigner au Trail du Georgeant !

Publié le par Mamanpat

Il est bon ce petit rythme que je tiens pour 2012 !

Les Cabornis petit format en mars pour se remettre dans le bain de la dénivellation, le LUT version ultra en avril pour faire couiner (non j'ai pas écrit cuinet Arthur !) les jambons, le Petit Savoyard en mai pour vérifier la progression, les criterium sprints d'aviron en juin pour faire monter la tension, manquait plus q'un point de contrôle en juillet pour l'accélération ! Et hop, un beau package avant de se lancer dans la prépa dans le dur de 8 semaines pour le Grand Trail du Saint Jacques !

Pour la vitesse donc, pas besoin de tourner en rond,

je prends un champion,

et une course du canton !

Et hop, en voiture Gérard, de Ceignes nous prenons la direction !

 

Le dossard 448 pour le Gégé et le 447 pour Pat (qui trouve le moyen de s'inscrire en catégorie masculine...), de l'eau à gogo (il fait chaud !) et à 17h ce samedi 7 juillet, le départ de la 9ème édition du Trail du Georgeant est lancée ! L'annonce du jour c'est que ce trail d'origine de 14 km s'est rallongé d'un bon kilomètre et demi et concentre le principal de ses 420 m D+ en début de parcours.

IMAG0645

Le deal est simple : moi je suis là pour aller à fond les ballons et voir où j'en suis en vitesse suite à ce travail spécifique sur tapis et un poids de corps allégé. Pour Gégé, point d'affolement, il reste avec moi ("je ne me mettrais jamais devant toi") et surveille le cardio du coin de l'oeil, celui qui n'a pas été opéré 4 jours plus tôt !

Ca part plutôt bien et je suis même surprise de ce peloton qui démarre si "prudemment" ! Je suis en fin du premier paquet, une seule féminine devant ! Au transfert des données je comprends mieux : 4'25 sur le premier kil ! C'est bon ça ! 

Jusqu'au premier chemin, soit environ 2 kil, les positions vont vite s'installer et 5 féminines me passent. Si je calcule bien, ça me classe 7. La grande blonde toute mince en blanc partie comme une flêche reste en ligne de mire tout comme le tee shirt saumon de la miss d'Ambérieu Marathon...

trail-du-georgeant-2012 0251

Gégé parti à peine plus tranquillement recolle rapidement à mes trail Attacks et observe, du coin de l'oeil et de son GPS... L'allure est bonne, les jambes sont là (malgré la fiesta du jeudi soir...) et le souffle est fort ! Nous sommes dans les premières petites cotes où je tiens mon 10 de moyenne !

Ca monte en continu sur 5 km et les poumons sont en feu. Je garde la blanche et la saumon en ligne de mire et au premier ravito du 5ème, je passe la blanche qui s'est arrêtée. Je zappe comme à ma - mauvaise - habitude le ravito et la miss me rejoint instantanément dans la montée qui suit. Je ne lâche pas et 2 messieurs nous embarquent dans leur rythme, mon Gégé lui fait une pause à la buvette !

Parmi le duo de jaunes qui nous a embarqué, un est particulièrement soucieux de nous faire avancé à son rythme ! Alors que blanche a laché prise je m'accroche à mon nouveau lièvre qui va jusqu'à me proposer un peu d'Isostar. Nous sommes toujours en montée, en sous bois et chemin. Je suis dans le rouge, je souffle fort et j'appuie sur les cuisses pour garder le rythme.

Enfin la portion montante se termine et ce sous bois est quitté alors que Gégé me rejoint. Nous en sommes déjà à 8 km de parcourus et je trouve mon deuxième souffle dans ce sympathique chemin descendant.

IMAG0647

Gérard m'indique que j'ai fait le trou et personne ne semble revenir à l'arrière. Devant seuls quelques coureurs jouant au yoyo. S'ensuit une portion peu interessante d'un point de vue purement runnisitque puisqu'il s'agit de traversées de champs, chemins tracés et tondus pour l'occasion. Du coup le champ de vaches avec ses trous cachés sous l'herbe c'est pas le top pour de bons appuis qui font courir vite, en tout cas pour les petons de Mamanpat ! D'ailleurs au debrief, Gégé me dira clairement "tu as relenti dans cette portion et on s'est un peu traîné...".

A l'orée des champs nous retrouvons les sous bois et les derniers petits casse pattes, le tout en single techniques fort sympatiques ! A tel point que je retrouve du poil de la bête et que Gégé me dit de ne pas m'affoler, de ralentir pour éviter la chute !

Nous arrivons au dernier ravito et y retrouve une féminine, bien rouge et qui semble donc bien entamée. Je mets un coup de rein en me disant que c'est une place de gagnée au classement féminin, et allonge dans la grande descente qui suit.

Au pied de la montée qui suit j'entends des pas et une respiration appuyée et du coin de l'oeil aperçois du bleu... Ah ouais, tu veux jouer cocotte ? Alors jouons !

J'accélère dans cette montée avec Gégé toujours en surveillance à l'arrière et allonge en relance sur le plat suivant. Gégé m'indique les écarts "70m, 100m" et que je l'ai posée dans la montée, qu'elle marche et que je peux ralentir. Non mais puis quoi encore, si jamais il y a une descente elle risque de revenir ! Alors j'essaie d'allonger toujours plus et une autre petite montée me fera creuser l'écart à 200m. Gérard me dit de ralentir pour ne pas risquer la chute en descente, toujours un peu technique et conclut que je ne suis pas très bonne dans cet exercice... C'est clair !

Il passe alors devant pour "me montrer" et je n'ai plus qu'à fixer ses pieds et faire pareil. Et là l'exercice devient aisé ! Je relache et n'ais plus qu'à suivre. A la sortie du single, je suis sur les talons de Gégé et plus personne derrière. On nous indique l'arrivée à quelques centaines de mètres, indication confirmer par le GPS alors y'a plus qu'à envoyer pour finir par cette grande descente en goudron !

Gérard me dit de ne pas prendre de risque, encore une fois, et voilà qu'un râle étrangement fort et des pas bruyants m'arrivent dans le dos. Ni une ni deux, s'il y en a qui veulent encore du jouer, je suis leur femme !

Gégé non seulement ne me retiens pas mais emboite et nous franchissons la ligne de concert en 1h26'38" quelques foulées devant notre poursuivant !

IMAG0653

J'entends encore mon Gégé me dire que je l'ai tuée la miss dans la montée, il a été bluffé ! Elle finira une minute derrière moi !

J'ai pris beaucup de plaisir à partager ce parcours en compagnie de mon médecin attitré, d'abord derrière à l'affût et à observer il a ensuite pris les commandes et m'a guidée, conseillée, boostée et tellement félicitée ! Ca rajoute une petite dose de motivation à poursuivre ma progression avec tous ces bons conseils !

Et puis le Gégé aussi ça la reboosté à fond et attention, aux Grangeons il va y aller à fond les ballons !!!

 

Résultats :

Scracth : 78/138 (Gégé : 77... Quelle galanterie ! ;-) Il avait pourtant pris soin de se placer légèrement en retrait !)

Féminines : 6/25 

V1F : 4/11

 

Les résultats sur le site de la course : http://www.trail-du-georgeant.com/

IMAG0649

Et une Brut de Fleurs sur un podium, c'est toujours ça de pris, surtout avec les remarques agréables des organisateurs qui n'oublieront pas de me rappeler qu'effectivement, il n'y a aucun doute sur ma catégorie féminine !

 

Crédit photos : Ambérieu Marathon, Mamanpat

Publié dans Les compétitions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article