Mont Marau - Première !

Publié le par Mamanpat

Le Mont Marau domine Papeete du haut de ses 1 493 m. On y trouve des antennes relais et pour cela, les lieux sont accessibles par une piste que l'on peut emprunter en voiture (mieux vaut un 4x4 d'ailleurs !).

Evidemment, j'ai repéré ce sommet grâce à mes connections trailistiques sur Strava : faut dire que 1 000 m de D+ en 9 km ça ne passe pas inaperçu pour les mangeurs de dénivelé ! Et là, je vous parle d'un départ des hauts de Miri (lotissement sur les hauteurs de Punaauia) car on peut attaquer par St Hilaire sur toute la piste voire même du niveau de la mer du côté de Puna...

C'est sur la version "officielle" des coureurs locaux que Christian nous propose cette "ballade" à notre arrivée chez lui le 15 juillet. Moi je crie bingo évidemment, chéri s'en réjouit et à demi-mots on informe les loulous de ce qui les attend...

Point de rendez-vous à la citerne en haut du lotissement. Tout le monde est - presque - souriant, on attaque par un bout de chemin qui rejoint la fameuse piste.
Point de rendez-vous à la citerne en haut du lotissement. Tout le monde est - presque - souriant, on attaque par un bout de chemin qui rejoint la fameuse piste.
Point de rendez-vous à la citerne en haut du lotissement. Tout le monde est - presque - souriant, on attaque par un bout de chemin qui rejoint la fameuse piste.

Point de rendez-vous à la citerne en haut du lotissement. Tout le monde est - presque - souriant, on attaque par un bout de chemin qui rejoint la fameuse piste.

Nous partons gaiement mais c'est sans compter sur  Christian et ses pseudo boniments... Est-ce du vent ? Y'a-t-il 9 km pour grimper au sommet, vraiment ? 

On grimpe gentiment et en observant tout autour de nous ce que la nature offre de si magnifique en ces lieux...

Mont Marau - Première !
Mont Marau - Première !
Mont Marau - Première !
Mont Marau - Première !

C'est que ça grimpe sec !!!

Peu de répits sur cette montée et y'en a un qui commence à râler !

Mais Christian affirme que ça vaut le coup d'encore continuer, au moins pour observer le plateau des oranges ! Mais patatra, la vue n'y est pas, déjà 7 km de parcourus et on est dans le blanc absolu ! Et d'ailleurs, attention de ne pas trop s'avancer, parait que c'est à pic... Finalement, le blanc nous évite peut-être un bon vertige et un coup de flip !

Pas d'orange, que du blanc !Pas d'orange, que du blanc !
Pas d'orange, que du blanc !

Pas d'orange, que du blanc !

Les loulous vont attaquer la descente tout doux alors que nous nous lançons à l'attaque des dernières montées jusqu'aux relais d'un pas décidé !

Dernières montées car à chaque virage tu penses être arrivé mais y'en a encore une bonne à s'enquiller !

Mais cette vue là, il faut la mériter.... Et du côté de Papeete, elle était superbement dégagée !

 

Au sommet !Au sommet !
Au sommet !
Au sommet !Au sommet !

Au sommet !

Une fois le plein des mirettes effectué, nous attaquons la descente en petites foulées et c'est là qu'on se rend encore plus compte du dénivelé !

D'ailleurs les cuisses ont bien plus couiné en descendant !

Si si, tout le monde est ravi !

Si si, tout le monde est ravi !

Au final, une sacré balade !

Même en mode rando en montée, rando-course en descente, ça fait une belle séance !

18,3 km et 1 000 m D+ en 3h22 !

https://www.strava.com/activities/1085458970

Maintenant, y'a plus qu'à le refaire en courant...

 

 

Commenter cet article